Global Navigation

Main Navigation

Sub-Navigation



Document sans nom
Fortified food
 

Content

 
Vous & nous

Interview 
mercredi 28 janvier 2009
Suite au lancement officiel de la fortification des aliments en vitamine A et sels minéraux, nous nous sommes rapprochés de notre partenaire HKI par le biais de l’un de ses coordinateurs dudit programme M. Zaoro Touaoro.

NIOTO - D’autres pays de la sous-région font également partie du programme de fortification des aliments en vitamine A et sels minéraux afin de garantir une couverture de la zone et lutter ainsi efficacement contre la malnutrition parmi nos populations à risque.

M. Zaoro - Oui, principalement : Bénin, Burkina Faso, Sénégal, Niger, Guinée Bissau, Guinée Conakry, Cameroun.

NIOTO - Une personne qui prend au petit déjeuner de l’omelette faite avec de l’huile enrichie à la vitamine A et du jus de fruits également enrichi à la vitamine A risque-t-elle un surdosage ?

M. Zaoro - Non, la fortification apporte juste 30% du besoin journalier en vitamine A.

NIOTO - Quel régime alimentaire, par rapport aux aliments enrichis, conseillez-vous à nos populations pour garantir une couverture adéquate d’apport en oligoéléments ?

M. Zaoro - Un régime varié, riche et équilibré. Autrement dit, les aliments enrichis doivent être consommés avec les autres aliments afin d’apporter à l’organisme tous les micronutriments et macronutriments dont il a besoin pour se maintenir en équilibre.

NIOTO - Quelle est l’étape suivante dans ce processus d’enrichissement des aliments ?

M. Zaoro - Il s’agit de : l’adoption par les autorités locales des règlements rendant obligatoire la fortification de l’huile et farine au Togo ; le contrôle de qualité (interne et externe) ; la mise en œuvre de la composante Communication et Marketing social pour la promotion des aliments fortifiés ; la prise en charge, par l’entreprise-même, de l’approvisionnement en prémix (vitamine et sels minéraux).


 

Sidebar

Footer